Franck Biancheri

L’émergence des euro-citoyens

BROCHÉ - Réédition 2015 (1ère édition 1996) - 11x18 cm - 132 p.

18.90

Effacer

Disponible également au format E-book

> 4,90 € Version Française sur Gumroad

> 4,90 € Version Anglaise sur Gumroad

> 4,90 € Version Roumaine sur Gumroad

Loading...

Description

Il y a 30 ans cette année, en 1985, dans une Europe qui bouclait son union économique et commençait à mettre en perspective son intégration politique, Franck Biancheri contribuait significativement au défi consistant à faire émerger des générations d’Eurocitoyens, en créant AEGEE-Europe. Et, deux ans plus tard, pour prouver que l’Europe avait bel et bien besoin d’Euro-Citoyens, AEGEE, toujours sous la houlette de Franck, permettait l’adoption du programme ERASMUS, fleuron incontesté de la construction européenne… mais bloqué par les administrations nationales. Fort de cette preuve, Franck Biancheri n’a ensuite plus cessé de se battre pour la démocratisation de l’UE… pas pour des raisons morales mais pour des raisons bien pratiques : de même que sans les étudiants d’AEGEE, Erasmus n’aurait jamais vu le jour, l’Europe n’irait nulle part sans les citoyens européens. Aujourd’hui, en pleine reconstruction du sens, de l’efficacité et de l’arrimage à ses citoyens du projet européen, il était logique de rééditer ce “Petit Livre Bleu”, rédigé en 1996 par Franck Biancheri dans le but de clarifier l’ambition du projet d’origine d’AEGEE. L’Europe en partie dévastée par la crise systémique globale a plus que jamais besoin des Euro-Citoyens d’AEGEE-Europe. Franck, qui nous a quitté en 2012 à l’âge de 51 ans, n’est plus là pour nous en convaincre mais il nous a tant laisser… Relisons-le… maintenant !

Poids 137 g
Dimensions 11 × 18 cm
Langue

FR, EN, RO

SOMMAIRE

Sommaire

Préface (Edition 2015) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .9
Avant-Propos. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .14
Préface (Edition 1996) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .17

EGEE I
(Janvier 1984 – Juin 1985). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .22
D’un projet de “méga-rave” étudiante à Paris au lancement
des premiers États généraux des étudiants européens. . . . . . . . . . . . .24
Quand un premier ministre manque d’étouffer
EGEE I dans l’oeuf. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .28
Comment survivre à un déficit de 500000 FF . . . . . . . . . . . . . . . . . .31
Never did so many (European students) owe so much to so few. . . .32

La création des statuts
(Juillet – Novembre 1985). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36
Faire l’Europe à l’occasion du 14 juillet à Paris. . . . . . . . . . . . . . . . .36
Une organisation européenne sans niveau national . . . . . . . . . . . . . .37
Faire se rencontrer les Européens
plutôt que parler d’Europe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .37
Le français-anglais non traduit : l’EGEE-lingua . . . . . . . . . . . . . . . .39
Une organisation nouvelle fondée sur trois innovations. . . . . . . . . . .40

Le décollage d’EGEE
(Décembre 1985 – Avril 1986) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .43
EGEE face aux trois plaies de l’Europe. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .43
Exister aux yeux des étudiants, des institutions
et des médias européens. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .43
Se développer, ou quand la technologie
moderne a besoin de la naïveté pour être utile. . . . . . . . . . . . . . . . . .46
Prendre soin de ne pas imploser. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .47
Premières expériences de démocratie européenne
au fond de la taverne bavaroise. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .49
À la découverte d’une organisation amnésique
dès sa naissance. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .51
Une leçon essentielle de politique
et de démocratie européennes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .52
L’arrivée d’un homme providentiel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .55
La croissance rapide et l’affaire Erasmus
(Mai 1986 – Mai 1987) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .57
Un mouvement qui s’étend partout sans que personne
ne comprenne vraiment ce qu’il est (sauf les étudiants). . . . . . . . . . .57
… et pourtant, un mouvement que tout le monde
se met à soutenir. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .58
Les charmes imprévus des Pays-Bas
ou les pièges de l’Europe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .60
Les étudiants européens au secours d’Erasmus . . . . . . . . . . . . . . . . .62
Le président, les étudiants européens
et le programme communautaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .64
Paradoxe européen : la roche tarpéienne
est proche du Capitole… même au plat pays. . . . . . . . . . . . . . . . . . .68
La découverte d’un mot qui n’existe pas en français…
et pourtant si utile à la démocratie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .69
À peine arrivé, il faut déjà penser à partir. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .70
AEGEE dans la tourmente du pouvoir
(Mai 1987 – Novembre 1987). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 72
L’arrivée des arrivistes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .72
Localisme et tourisme : les plaies d’AEGEE. . . . . . . . . . . . . . . . . . .74
Les infiltrations mal intentionnées. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .77
Prometheus, un naturel dérangeant. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .81
Les charmes secrets de l’Allemagne
ou les pièges de l’Europe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .87
L’Agora-corrida de Séville. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .93

La préparation difficile
d’une succession délicate
(Décembre 1987 – Avril 1988) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .99
Les charmes désuets de la France ou les pièges de l’Europe. . . . . . .99
Laissons la place aux jeunes… en attendant la retraite. . . . . . . . . . .102
De Rome à Londres en passant par Euromanagers. . . . . . . . . . . . . .104
Promenade hollandaise avec le porte-parole
de Mikhaïl Gorbatchev. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .107
L’agora d’EGEE IV et la fin de mes années AEGEE. . . . . . . . . . . .109

Chronologie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .117
Les principales manifestations d’AEGEE-Europe jusqu’en 1988
1985
1986
1987
1988
Index. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .121

AUTEUR(S)

Franck Biancheri

Franck Biancheri (1951 – 2012) était le directeur des études du Laboratoire Européen d’Anticipation Politique (LEAP), qui dès Février 2006 avait correctement prévu la « crise systémique globale » et qui, depuis cette date, anticipe son évolution via le Global Europe Anticipation Bulletin (GEAB), dont les communiqués publics mensuels traduits dans plus de soixante-dix langues sont lus par plus de dix millions de lecteurs dans le monde. Il était par ailleurs l’un des pères du programme Erasmus. Au cours des vingts dernières années, ses activités l’avaient conduit à apporter son expertise à de nombreux gouvernements et institutions de l’Union européenne ainsi qu’aux Etats-Unis, dans le monde musulman, en Amérique latine et en Asie. Franck Biancheri était également à l’origine de la création de deux partis politiques trans-européens : IDE, qui s’est présenté aux élections européennes de 1989 (France, Espagne, Pays Bas) et Newropeans qui s’est présenté aux élections européennes de 2009 (Allemagne, France, Pays Bas).

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur skype
Partager sur email
Partager sur print

DÉPOSEZ VOTRE MANUSCRIT

INVIA IL TUO MANOSCRITTOT

SUBMIT YOUR MANUSCRIT